Je vous avais parlé ici d'un coup de coeur pour le livre phénomène de Marie Kondo : La magie du rangement.

Peu de temps après, j'ai craqué et acheté ce livre qui, je le sentais bien, allait révolutionner ma vie.

Aussitôt commencé, aussitôt fini. En deux jours, même pas, je l'avais avalé. Tout, mais tout ce que KonMari a écrit, j'aurais pu le dire, si je l'avais pensé. Tout ce que j'ai ressenti depuis que j'ai réalisé à quel point j'ai rempli mon chez-nous plus que de raison, elle a mis des mots dessus. En expliquant pourquoi on garde, et comment s'en débarrasser, elle a visé juste. Moi d'un naturel si critique, je ne trouvais rien à redire. Prise par l'euphorie, je me suis levée et j'ai rangé. J'ai rangé le tiroir des goûters individuels (oui, je l'avoue, c'est pas zero waste, pas super sain non plus, mais ça dépanne bien d'en avoir toujours quelques-uns !). Ils étaient empilés, je les ai tous posés bien debout, calés entre eux, dans une boite à chaussure, comme elle avait dit. J'ai récupéré la moitié du tiroir ! Whaou ! Stupéfaction ! Hop, je descends d'un étage : les torchons de cuisine. Ce tiroir qui coinçait toujours, avec ses chiffons en pile, qui se froissaient, tombaient derrière, ... ça vous parle ? J'ai tout sorti, replié à la bonne hauteur, et re rangé. Who la la ! "Chéri, viens voir, tu vas pas en croire tes yeux !"

Et, comme ça, j'ai fait le tour de chez moi, prête à remettre chaque recoin en ordre. Tout y est passé ! J'ai gagné un espace de rangement ahurissant !

 

Dans le même temps, j'ai arrêté les matinées ventes privées Internet, les après-midis et dimanches de chine... Déjà peu dépensière, je me suis rendu compte à quel point je n'avais matériellement besoin de rien de plus que ce que j'avais, en lisant L'Art de l'essentiel, de Dominique Loreau. Si je dois comparer, je dirai que j'ai moins accroché avec ce livre qu'avec celui de Marie Kondo, car plus philosophique, moins pragmatique. J'y ai vu un éventail d'idées, qui restent à creuser. Mais justement par ces portes ouvertes à la réflexion que l'auteure nous offre, je ne peux pas déprécier son travail et l'impact qu'elle a, elle aussi, eu sur moi !

 

Donc... Je n'achète plus, grâce à Dominique Loreau. Je n'accepte plus les cadeaux par politesse et culpabilité, et range à la verticale, grâce à KonMari... Et pourtant... Quelques mois après, je suis en plein effet rebond, dont elle nous a pourtant mis en garde ! Mes tiroirs ne sont plus au carré. Les bibliothèques des enfants débordent encore de travaux manuels et de jouets. Pourquoi ?

 

C'est simple. J'ai tellement eu le sentiment que Marie avait tout compris, qu'elle avait raison dans ce qu'elle nous expliquait, ... que je n'en ai fait qu'à ma tête, et n'ai... pas suivi sa méthode.

 

Je n'ai pas rassemblé chaque catégorie d'objets dans un coin de la maison, dans un ordre précis, avec un lot de poches poubelles à côté de moi pour prendre conscience du volume et tenir chaque item dans mes mains, en me demandant seulement s'il me mettait en joie pour décider de son sort...

 

J'étais mise en garde, tant pis pour moi. A présent, je suis en pleine relecture du livre, pour bien m'en imprégner à nouveau, manière d'être sûre ! Et dans quelques jours, je commence le round 2 !